Première édition du salon de l’économie verte à Dakar, en octobre prochain

Le Sénégal va abriter en octobre prochain (26-29), la première édition du Salon de l’économie verte des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), a annoncé, jeudi, à Dakar, le directeur général de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER), Djiby Ndiaye.

Cette rencontre, prévue pour se dérouler au King Fahd Palace (KFP), à Dakar, se tiendra en concomitance avec la 7ème édition du Salon international des énergies renouvelables et de l’environnement en Afrique (SIERA).

Selon le DG de l’ANER, le comité permanent pour la coopération économique et commerciale des Etats membres de l’OCI a décidé de confier au Sénégal l’organisation de cette première édition de ce Salon de l’économie verte dont le Maroc est le pays invité d’honneur.

Aussi l’ANER a-t-elle été choisie pour organiser cet événement en collaboration avec le Centre islamique pour le développement du commerce entre les Etats membres de l’OCI, a précisé M. Ndiaye.

Les 57 Etats membres de l’OCI ainsi que diverses institutions islamiques sont attendus à cette rencontre, de même que les centres de promotion des exportations et les opérateurs privés et publics des pays membres.

Il est prévu un colloque scientifique sur le thème “Vers l’économie verte : énergies renouvelables et développement durable”, en marge de l’exposition prévue sur 2000m2. Des B to B et des visites de sites dédiés aux énergies renouvelables figurent également au programme de ce Salon.

Cette manifestation se veut “une plateforme idéale” pour des solutions énergétiques à même de contribuer au développement économique et social, en même temps qu’elles constituent une alternative aux systèmes existants, dont certains sont jugés dommageables à l’environnement, a fait valoir le DG de l’ANER.

La première édition de ce Salon permettra par ailleurs de “diffuser les informations sur l’offre et la demande dans les domaines liés à l’économie verte”, une manière de promouvoir les investissements dans ce secteur, a-t-il indiqué.

Si l’on en croit Djiby Ndiaye, ce Salon devrait également induire “des opportunités pour conclure des transactions commerciales et des accords de partenariat entre les sociétés opérant dans les domaines relatifs à l’objet du Salon dans les Etats membres”…

Tout lire sur APS.