Les PME africaines, engagées dans les énergies renouvelables

Ils sont chefs d’entreprise, sortis des grandes universités africaines, européennes ou américaines. Après un début de carrière dans une multinationale ou à l’étranger, ils décident de s’engager dans leur pays en créant leur propre entreprise.

Ils fondent alors leur PME en Afrique, une entreprise rentable, structurée et avec des équipes qualifiées.

Ce sont des entrepreneurs aussi à l’aise pour vendre au fin fond du pays que pour négocier à l’international. Mobiles, ils sont prêts à prendre un taxi-brousse pour vérifier une installation au milieu du pays ou à sauter dans le premier avion pour aller à Paris, New-York ou Dubaï rencontrer un fournisseur.

En travaillant quotidiennement avec eux, à Abidjan, Dakar, Cotonou… j’ai pu observer des chefs d’entreprise compétents, impliqués auprès de leurs équipes, volontaires pour faire avancer leur pays et les énergies renouvelables. Mais ces dirigeants sont bien souvent esseulés face à l’ampleur des défis auxquels ils font face.

Leur position n’est pas simple…
  • Leur action quotidienne est entravée par le secteur informel, qui ne paye ni TVA, ni impôts
  • Leur taille modeste, ne leur permet pas toujours d’accéder à certains projets ou appels d’offres

De plus leur visibilité est souvent occultée par les grands groupes ou les projets innovants qui centralisent l’attention. Et pourtant ces entreprises TPE/PME sont là, et le développement des énergies renouvelables en Afrique ne pourra se faire sans elles.

De quoi ont-ils besoins pour développer leur activité ?

Quand on leur demande, certains constats ressortent souvent :

  • Avant tout d’un meilleur accompagnement des banques locales pour accorder des prêts. Car le problème de la trésorerie et du Besoin en Fonds de Roulement est central dans leur activité.
  • Des partenaires PME/TPE à l’étranger. Des alter-égos leur permettant de partager les expériences, de créer des synergies pour favoriser les échanges et les transferts de compétences.
  • Davantage de considération et de place dans les politiques publiques et les programmes des bailleurs internationaux.

Pour approfondir le sujet, je vous invite à visionner un très bon web-documentaire qui a été réalisé en 2015 : « Les Grands moyens ». Cette série de reportages nous montre la réalité quotidienne de cinq PME africaines. Les vidéos sont disponibles sur le lien suivant :

https://www.youtube.com/playlist?list=PL_O5oWh8t2BeEFL-lIWMr6lAy5wpJ8vb4Lien vers l’article du blog: INDIL ENERGY
ICI