La Namibie mise sur les énergies renouvelables pour assurer l’électricité abordable aux populations

La politique de l’énergie renouvelable de la Namibie qui est en train d’être approuvée par le Cabinet est destinée à faire de l’énergie renouvelable un moyen d’élargir l’accès à l’électricité abordable dans le pays, a déclaré lundi le chef de direction de la Commission de contrôle de l’électricité (CCE), Foibe Namene.

Mme Namene a affirmé dans un communiqué que la politique devrait également accélérer la croissance du secteur des énergies renouvelables et améliorer la chaîne de valeur dans le secteur.

“La politique permettra également une plus grande participation des Namibiens dans le secteur des énergies renouvelables”, a-t-elle ajouté.

Mme Namene a affirmé que la Namibie devrait exploiter les ressources énergétiques renouvelables pour le développement des ressources humaines, des compétences et de transfert de technologie, ainsi que la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.

Parallèlement, dans le but d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement en électricité dans le pays, la CCE et le ministère de l’Énergie ont lancé une centrale photovoltaïque solaire de 5 MW à Karibib le 9 juin, ce qui ajoutera plus de puissance au réseau national.

Le vice-ministre namibien des Mines et de l’Énergie, Kornelia Shilunga a affirmé lors de l’événement que la centrale électrique est l’un des 14 projets d’énergie renouvelable commandés dans le cadre du programme provisoire REFIT qui a été lancé par son ministère et la CCE avec l’intention d’encourager des producteurs autonomes en Namibie.

Actuellement, tous les combustibles liquides consommés en Namibie et environ 60% des besoins en électricité sont importés des pays voisins.

L’article a été publié sur CRIONline.