Maurice et La Réunion s’engagent en faveur des énergies renouvelables

Un partenariat tripartite a été signé hier dans les locaux de la préfecture entre le ministère de l’énergie et des utilités publiques de Maurice, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie de La Réunion (Ademe) et l’Agence Française de Dévelop-pement (AFD). Les acteurs mauriciens et français se sont engagés pour l’intégration renforcée des énergies renouvelables dans le réseau de Maurice. Des activités con-jointes sur des sujets comme la bio-électricité seront ainsi organisés courant 2018. L’île Maurice et La Réunion font face aux mêmes défis en matière d’énergie. Du fait de notre insularité, nos deux territoires distribuent majoritairement une énergie produite sur la base de combustibles fossiles.

Encore du chemin à faire

Une ressource qui a un fort impact environnemental et qui affecte aussi la dépendance énergétique de nos deux régions.  A La Réunion le recours aux énergies renouvelables s’est rapidement imposé comme une solution alternative. La part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique électrique local représente à ce jour 35%.
L’objectif est d’atteindre les 50% d’ici 2020. De son côté l’île Maurice a encore du chemin à faire. L’île Sœur souhaite faire grimper sa part d’énergies renouvelables de 20% à 35% d’ici 2025…

Finir de lire l’article sur Clicanoo.