Le Maroc aspire à couvrir 52% de ses besoins énergétiques à l’horizon 2030

Le Maroc aspire à couvrir 52% de ses besoins énergétiques à partir des sources d’énergies renouvelables à l’horizon 2030, a indiqué, lundi, la journaliste indienne Ranjana Narayan.

Narayan, qui a couvert, en tant qu’envoyée de l’agence de presse Asiatique Indienne, les travaux du Forum Crans Montana, tenu en mars dernier à Dakhla, a précisé que le Royaume qui, en 2013, a importé 93% de ses besoins énergétiques, aspire à couvrir 52% de ses besoins à partir des énergies solaire et éolienne.

Elle a dans ce sens rappelé que SM le Roi Mohammed VI avait procédé, début avril, au lancement des travaux de réalisation de la Centrale Noor Ouarzazate IV, ultime étape du plus grand complexe énergétique solaire au monde dont la capacité totale atteindra 582 MW, permettant d’approvisionner 1,1 million de foyers en électricité.

La journaliste a ajouté que le leadership du Maroc en matière d’énergie renouvelable a été mise en avant lors du Forum Crans Montana, rappelant que le directeur de recherche à l’Institut royal des études stratégiques (IRES), Saïd Moufti, a noté que le Maroc est devenu « un modèle à suivre » en matière d’énergie renouvelable après le lancement des stations d’énergie solaire et éolienne dans le Sud du Royaume.

Le projet Noor Ouarzazate, développé dans le cadre d’un partenariat associant l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), et un consortium d’opérateurs privés mené par le groupe ACWA POWER, permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 760.000 tonnes par an et de 17,5 millions de tonnes sur les 25 prochaines années, écrit la journaliste…

Tout l’article sur Le Vert.