Lagazel : une offre innovante de distribution de lampes solaires à destination des ONG de la solidarité internationale

L’accès à l’énergie reste un enjeu en Afrique où 650 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Pour faire face à ce défi, Lagazel innove en s’associant avec l’ONG Entrepreneurs du Monde pour proposer des offres de distribution clés-en-main aux ONG, associations, donateurs et autres acteurs de la solidarité internationale. L’objectif est de rendre accessibles aux populations burkinabè les lampes solaires Kalo, fabriquées localement, y compris dans les zones les plus reculées.

En octobre dernier le Burkina Faso accueillait le premier atelier de fabrication de lampes solaires en Afrique. En 6 mois, près de 30 000 lampes solaires Kalo ont été fabriqués par une vingtaine d’employés burkinabè qualifiés et formés. L’heure est aujourd’hui à la vulgarisation des produits sur le marché burkinabè, où une campagne de communication vient d’être lancée sur les écrans et les radios nationales.

Rappelons qu’au Burkina Faso, 14 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Ces familles s’éclairent avec des lampes à pétrole ou des lampes à piles, dangereuses pour la santé et couteuses pour leur budget. Les dépenses pour l’éclairage et la recharge de téléphone représentent plus de 10% du budget familial, qui pour plus de 70% des ménages est inférieur à 2€ par jour. Les élèves ont des difficultés pour étudier, et les activités des femmes sont limitées dès la nuit tombée, vers 18h toute l’année.

Les lampes solaires offrent donc une opportunité pour ces familles d’accéder à un éclairage de qualité, durable, et rentable. Les lampes solaires Kalo sont conçues en métal, très résistantes. Dotée d’une autonomie d’éclairage de près de 40 heures, elles sont reconnues pour leur qualité par le programme Lighting Global de la Banque Mondiale…

Lire tout l’article sur Plein Soleil.