Les investisseurs développeront un projet éolien de 50 MW au Ghana

Une compagnie d’investissement sur les marchés émergents, eleQtra, se regroupera avec la compagnie africaine d’électricité Engie, pour développer un projet de production éolienne d’électricité de 120 millions de dollars dans le sud du Ghana.

Ce projet, situé à Ada dans l’est de la région étendue d’Accra (109 km à l’est de la capitale) a pour objectif de soutenir la vision de ce pays de tirer au moins 10% de son mix énergétique des énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Les deux compagnies ont signé un Accord de développement conjoint qui définit les termes et le calendrier de ce projet de développement et de construction de la centrale éolienne d’Ada pour une capacité de 50 MW.

Ce projet devrait nécessiter un montant d’investissements d’environ 120 millions de dollars et entrer en fonctionnement à partir de début 2019, avec une participation d’Engie à hauteur de 40%, selon un communiqué de cette entreprise.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’objectif du Ghana de s’imposer comme un centre de la production d’électricité en Afrique de l’Ouest, et d’en tirer avantage en exportant l’électricité à ses voisins par le biais du Groupement énergétique d’Afrique de l’Ouest.

Philippe Miquel, directeur régional pour l’Afrique orientale et australe auprès d’Engie, a souligné que le gouvernement ghanéen souhaitait renforcer son secteur des énergies renouvelables et mettait en place un cadre réglementaire qui devrait favoriser le développement du réseau électrique du pays de manière abordable et durable.

“Le projet éolien d’Ada sera déterminant pour la diversification du portefeuille énergétique du Ghana. Notre partenariat apportera l’expérience technique, la connaissance locale et les financements nécessaires pour développer, construire et livrer ce projet éolien de 50 MW”, a-t-il indiqué.

Les principales implantations d’Engie en Afrique sont situées au Maroc et en Afrique du Sud, où ce groupe gère et développe des installations de production électrique utilisant différentes sources d’énergie.

Lire l’article sur CRI.