Fiche Pays – La Côte d’Ivoire

LA COTE D’IVOIRE


cote d'ivoireCAPITALE : Yamoussoukro
POPULATION : 22,16 millions d’habitants 
PIB 2013 : 34,25 milliards de dollars
PRODUCTION D’ELECTRICITÉ : 7 748 GWh
CONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ : 240 kWh/habitant*
*France : 7500 kWh/hab.


ENGAGEMENTS COP21

cop-211. -28 % émissions GES en 2030 (par rapport au scénario fil de l’eau)

  • Secteurs de l’énergie, l’usage des sols, forêts, agriculture, et déchets
  • Sous conditions de soutien

2. Compte recourir aux marchés carbone

 

ETAT DES LIEUX DU MIX ENERGETIQUE

  • Le secteur Ivoirien de l’électricité est historiquement l’un des plus importants d’Afrique de l’Ouest.
  • Le pays exporte son surplus de production (près de 8% du total en 2013) au Benin, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Togo.
  • Le parc hydroélectrique est essentiellement composé de 3 grands barrages développés dans les années 70.

mix-electrique-cote-d-ivoire

electricite-cote-d-ivoire

PROJETS A VENIR ET PERSPECTIVES

La Côte d’Ivoire est le pays le plus avancé dans les contrats PPP et possède notamment un code des investissements très attractif. La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) a un quasi-monopole sur le transport et la distribution. La CIE est responsable du règlement des différents producteurs indépendants (électricité et gaz) selon les règles des Power Purchase Agreements (PPA).

La Côte d’Ivoire souhaite atteindre une capacité installée de 4000 MW en 2020, essentiellement avec la participation du secteur privé grâce aux PPA. Ce plan comporte un volet énergies vertes, qui doivent atteindre 15 % du mix électrique en 2020, et 20 % en 2030 (hors gros hydroélectrique). Un texte régissant le cadre règlementaire des énergies renouvelables est en court d’élaboration.

picto_finergreen-05HYDRAULIQUE

  • Le potentiel hydroélectrique non exploité est estimé à 7000 MW, dont 1847 MW potentiellement exploitables économiquement.
  • Dans le cadre du plan 2020, 7 nouveaux projets totalisant 1150 MW de capacité ont été annoncés.
  • Le nouveaux projets seront sous forme de PPP.

picto_finergreen-03

SOLAIRE

  • La Côte d’Ivoire bénéficie d’un ensoleillement correct avec un GHI moyen de 2077 kWh/m2. En particulier, le nord du pays bénéficie d’un fort potentiel grâce à un abondant gisement solaire.
  • Dans le cadre de l’objectif électricité pour tous, l’Etat s’intéresse au développement des mini-grids, pour lesquels le photovoltaïque est très bien adapté. Ainsi, de nombreux projets d’éclairage public par lampadaires solaires ont déjà vu le jour.

picto_finergreen-01EOLIEN

  • A 3,76 m/s, la vitesse moyenne du vent est assez faible. Seules certaines régions (côte ouest, Korhogo) présentent des vents intéressants.

picto_finergreen-04BIOMASSE

  • La Côte d’Ivoire possède un des meilleurs potentiels d’Afrique avec une capacité annuelle estimée à 12 millions de tonnes de biomasse.
  • Cette ressource décentralisée et abondante en font l’énergie renouvelable la plus prometteuse à court terme. C’est pourquoi l’essentiel de l’objectif de 15% d’énergies renouvelables en 2020 doit être porté par la biomasse.
  • Les acteurs privés sont intéressés par cette énergie à des fins d’autoconsommation.
  • Le projet Biokala, porté par SIFCA et EDF, va devenir la plus grosse centrale biomasse du continent avec 46 MW. L’usine sera alimentée par 400 000 tonnes de déchets végétaux issus de la production de l’huile de palme. D’autres projets (Sitrade, Groupe Eoulee) sont en cours de développement.

 

Une analyse de Finergreen, expert en énergies renouvelablesFINERGREEN