Egypte : la BERD et le FVC apporteront 507 M$ au programme de développement des énergies renouvelables

Originellement publié dans Ecofin.

La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a annoncé hier qu’elle consacrerait avec le Fonds vert pour le climat (FVC), une enveloppe globale de 507 millions $ au profit du programme de développement de projets d’énergies renouvelables en Egypte. L’institution financière apportera 352,3 millions $ et le Fonds contribuera à hauteur de 154,7 millions $.

D’un coût total de 1 milliard $, ce programme d’envergure est prévu pour catalyser le développement des énergies renouvelables principalement par le secteur privé participant ainsi à la diversification des sources de production électrique actuellement dominée à plus de 90% par les hydrocarbures.

La réalisation des projets dans le cadre de ce programme devrait assurer une capacité de production annuelle de 1 400 gigawattheures permettant ainsi d’éviter l’émission d’environ 800 000 tonnes de CO2 et d’atténuer les effets du changement climatique.

« Le financement du climat est un aspect important de notre stratégie. Nous projetons de dédier 40% de nos investissements annuels à l’économie verte à l’horizon 2020.», a indiqué Suma Chakrabarti (photo), président de la BERD.

Pour rappel, ce programme s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique de l’Egypte qui vise à porter la part des énergies renouvelables à 20% dans le mix électrique d’ici 2022.