La Côte-d’Ivoire va construire « six usines de transformation des résidus de cacao en énergie »

Tout lire sur Connection Ivoirienne.

Le directeur de la Compagnie internationale d’aménagement de terrains (CIAT), Félix Ogou, a déclaré samedi que la Côte d’Ivoire va construire « six usines de transformation des résidus du café et du cacao en énergie biomasse, créant 12.000 emplois », lors d’une cérémonie à Yamoussoukro (Centre, capitale politique).

« Nous projetons la construction de six usines d’une capacité de 46 mégawatts de courant chacune à partir des résidus du café et du cacao et qui emploieront 12.000 personnes dans le pays », a affirmé M. Ogou, qui a reçu le prix de l’innovation 2017 de l’ONG Life Builders.

Il a expliqué que le procédé consiste à « brûler des cabosses de café et de cacao dans des chaudières pour obtenir de la chaleur qui servira à la production d’énergie ».

« La cendre qui restera après l’opération sera aussi mise à profit pour produire de l’engrais que les paysans utiliseront pour leurs cultures », a-t-il poursuivi.

M. Ogou a précisé que ce projet est « initié par des jeunes ivoiriens et sera mis en œuvre avec l’appui de partenaires étrangers, notamment américains ».

« Il permettra aux paysans ivoiriens de récupérer près de 50% de revenu qu’ils perdent en jetant les résidus de leur production de café et de cacao », a-t-il fait savoir.