Boussaid satisfait des avancées énergétiques du Maroc

Le Maroc a réalisé des avancées considérables dans la réduction des importations en énergie électrique et ses effets négatifs sur le compte courant et le budget, à travers la diversification du mix énergétique, a indiqué, mercredi à Jakarta, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

mohammed-boussaid

« Le Maroc adopte une stratégie énergétique efficace, à travers la mise en place d’un programme visant de porter à 52% la part des énergies renouvelables à l’horizon 2030 », a précisé M.Boussaid, lors d’une table ronde sur la garantie des sources en énergie, organisée en marge de la 41ème réunion annuelle du conseil des gouverneurs de la Banque islamique de développement (BID).

Le ministre a mis en relief l’expérience marocaine en matière de généralisation d’électrification, à travers le programme d’électrification dans le monde rural qui a permis de porter le taux d’électrification rurale à 98%, relevant l’importance du partenariat public-privé dans la production de l’énergie et la mise en place d’infrastructures.

En effet, M.Boussaid a appelé la BID à donner la priorité aux programmes structurants dans le secteur de l’énergie et à accompagner l’Afrique pour investir davantage dans les énergies renouvelables et instaurer un réseau d’électrification rurale.

Il a réitéré la volonté du Maroc d’accompagner les pays africains en la matière, dans le cadre de son engagement pour la coopération sud-sud.

Le Conseil des gouverneurs de la BID a examiné le rapport d’activités de la Banque et approuvé ses comptes annuels.

Il a également procédé à l’évaluation de la stratégique décennale de la Banque et à la désignation des auditeurs de ses comptes pour l’année 2017 et à l’élection des membres du conseil d’administration de la Société islamique internationale de financement du commerce.

Le conseil a également approuvé l’élection du nouveau président du Groupe de la BID , en la personne de Bandar Mohamed El Hajjar.

 

La Nouvelle Tribune.