Ambatolampy – Un projet de parc solaire lancé

La construction d’une centrale solaire photovoltaïque a été, officiellement, lancée, hier. L’entreprise devrait être fonctionnelle d’ici un an.

Pionnier. Dans le domaine de l’exploitation à moyen ou à grande échelle d’électricité à partir de l’énergie solaire, la société Green Yellow est le premier à franchir le pas, à Madagascar. Sur le site sis dans la commune rurale d’Ambohipihaonana, dans le district d’Ambatolampy, l’entreprise compte installer un parc de 79 000 plaques photovoltaïques s’étendant sur un peu plus d’un hectare.

« Nous prévoyons d’être opérationnel d’ici un an », a déclaré Otmane Ajji, directeur général de la société Green Yello, dans une interview, en marge de la cérémonie de pose de la première pierre des installations d’Ambohipihaonana, hier. Une cérémonie où a pris
part, entre autres, Hery Rajaonarimampianina, président de la République, qui ne s’est pas privé de se féliciter de cette « première concrétisation », des accords entre l’État et les investisseurs privés « acquis à la conférence des bailleurs et des investisseurs (CBI), à Paris ».

Le chef de l’État, par ailleurs, compte sur une mise en branle rapide de la transi­tion énergétique, afin de combler les manques de la Jirama et ses budgétivores centrales thermiques. Une manière de faire oublier à la population la promesse ratée d’en finir avec le délestage en trois mois, voire moins. Une erreur de prévision qui a plombé l’envol de son quinquennat. Les projets tels que ceux proposés par Green Yellow, pourraient aider l’administration Rajaonarimam­pianina à commencer à sortir la tête du bourbier financier et politique qu’est la société énergétique étatique.

Prioritaire
L’exploitant du site d’Ambohipihaonana se donne donc un an, voire moins, pour entamer la production de 20 MW d’électricité renouvelable, pouvant approvisionner environ
50 000 foyers. À entendre son directeur général, la quantité de production pourrait être augmentée. La société prévoirait, également, par le biais de projets plus modestes de s’installer dans d’autres localités.

Celui sis dans le district d’Ambatolampy, quant à lui, « sera injecté dans le réseau de la Jirama afin de combler les besoins immédiats des localités environnantes, notamment, Antsirabe et Ambatolampy », indique Otmane Ajji. Pour faire de l’ombre à la concurrence que sont les centrales thermiques, ou encore, celles hydroélectriques qui sont en projet, la société Green Yellow mise sur la compétitivité du tarif. Elle compte vendre son électricité solaire à la Jirama. Selon son directeur général, l’entreprise compte vendre le kilowattheure autour du centime d’euro, soit plus ou moins de 350 ariary.

À entendre certains propos tenus durant les prises de paroles d’hier, cependant, les grandes entreprises de la région Vakinankaratra pourraient être destinataires prioritaires de l’électricité à bas prix de Green Yellow.

L’express Mada