50 milliards de dollars par an sur dix ans pour l’envol énergétique en Afrique

Lire l’article sur Vivafrik.

Le continent africain doit investir une bagatelle de 50 milliards de dollars par an sur dix ans afin de fournir de l’énergie aux 600 millions de personnes qui en sont dépourvues soit 2/3 de sa population.

Hormis ce défi financier de 50 milliards de dollars par an sur dix ans, l’Afrique est aussi dans l’obligation de faire recours aux énergies non polluantes, qui ne détruisent pas la nature à savoir les énergies renouvelables (le solaire, l’hydroélectricité, l’éolien et autres sources telles que la biomasse et la géothermie). Mais il faut la technologie pour transformer ces ressources. Il est important de noter que, dans la course à l’accès à l’énergie en Afrique, tous les pays ne sont pas au même niveau. Alors que ceux de l’Afrique du Nord ont un taux plus élevé, ceux du Sud peinent à prendre leur envol énergétique.